Les championnes du monde de kitesurf

La-Baule, Quiberon, Ile de ré, Roussillon, Oléron, Noirmoutier, il existe plusieurs spots afin de s’initier au kite-surf et se perfectionner. Stages, courts particulier ou collectif, l’essentiel, c’est de choisir une école française certifiée pour une pratique en toute sécurité. Mais du côté des femmes, quelles sont celles qui se démarquent en activités nautiques ?

Comment choisir son instructeur ou encore une bonne école de kitesurf ?

Tout moniteur se doit de suivre une formation avec un organisme qui soit reconnu IKO, VDWS, ou NKSA. Mais cette seule certification ne suffit pas car il faut beaucoup d’expérience afin d’accompagner un pratiquant. Aussi, le moniteur se doit d’être attentionné et vous donner le maximum de confiance pour débuter et être un futur champion. 

Si vous commencez à l’étranger, il faut pouvoir communiquer aisément avec l’instructeur et se renseigner sur le kit que vous allez utiliser. 

De quoi a-t-on besoin afin de débuter ?

Toute école de kite doit vous remettre les équipements nécessaires pour commencer : 

  • Un cerf-volant, 
  • Une gamme de planches et
  • Des équipements de sécurité. 

Aussi, il faut du matériel adapté pour les vents plus intenses. 

Dans certaines situations, vous aurez besoin de votre propre combinaison. Et comme toute activité nautique, l’usage d’une protection solaire est nécessaire.

Débuter le kitesurf : Ce qu’il faut savoir

Le kitesurf est un sport nautique à sensations fortes alliant cerf-volant et une planche afin de naviguer sur le plan d’eau. Nul besoin d’avoir un spot à vagues afin de le pratiquer. Il est possible de faire un stage de kitesurf afin de mesurer sa progression

Pour le débutant, le cours de kitesurf, de windsurf ou de paddle commencent tout d’abord sur la plage. Vous avez besoin d’eau et de vent.

Le plaisir est intense même en eau peu profonde, à condition que les conditions météo soient bonnes pour s’initier au kitesurf. Une fois la location de matériel aboutie, allez à la recherche des meilleurs spots pour prendre plus de vitesse et sauter en faisant des figures et des sauts.

Les championnes du monde en kitesurf

Kelly Slater

Kelly Slater est sans aucun doute une icône vivante des sports de glisse. Elle dispose de 11 titres mondiaux en WTC et 54 succès depuis 1991. 

Elle a la spécificité d’être la plus jeune championne du monde et le plus vieux en 2011, du haut de ses 39 ans. Elle a disputé sa dernière manche professionnelle en 2015, avant de raccrocher sa planche.

Sarah Quita Offringa

Venant de l’île d’Aruba, Sarah Quita est une sensation dans le secteur du kite et de la glisse. Pilier des sports nautiques, elle a su se démarquer en windsurf freestyle où elle a tout de même remporter depuis 2008, 7 titres de sites en PWA. Aussi, elle a pris la couronne mondiale en slalom en 2011. 

Gisela Pulido

Gisel Pulido est une espagnole faisant partie des plus douées en kite surf. A son actif, elle dispose de 9 titres mondiaux sur les circuits PKRA et KPWT dont le premier titre a été obtenu en 2004, à l’âge de 10 ans. C’est la plus jeune championne du monde l’histoire. 

Stéphanie Gilmore

Stéphanie Gilmore est une australienne patronne du surf féminin WCT. Elle a 6 titres mondiaux depuis 2007, et d’ailleurs elle a gagné son premier titre en tant que rookie, puis, elle a enchaîné 3 titres mondiaux à la fois.

Comptant 24 victoires WCT, elle rivalise avec Layne Beachley, 7 fois championne du monde de surf. 

Charlotte Consorti

Charlotte Consortie est une championne du monde kitesurf. Toujours à la conquête de spot pour son perfectionnement, elle détient le record du monde de vitesse. Le principe est simple : Aller le plus vite possible sur une distance qui est balisée de 500 mètres.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *